Docker: Migrer le stockage AUFS vers Overlay2

Docker Migrate from AUFS to Overlay2

Docker: Migrer le stockage AUFS vers Overlay2

La galère de la semaine dernière : mettre à jour le kernel Linux d’une machine hébergeant Docker.

Pour faire simple, il fallait passer d’un noyau 3.x à 4.9. Or, en passant en 4.9, le support d’AUFS n’est plus assuré.

Docker utilisant AUFS pour le stockage de ses images, il faut donc le migrer vers Overlay2 (le nouveau filesystem supporté par Docker).

Lire la suite

LVM : Agrandir facilement un volume

LVM : Agrandir facilement un volume

Alors aujourd’hui, nous allons voir comment agrandir facilement un volume LVM.

Nous sommes dans un environnement virtuel et nous devons agrandir le volume monté dans /var.

La première étape est d’ajouter un disque virtuel : oui, vous avez bien entendu – on n’augmente pas la taille du disque d’origine, on ajoute un disque.

Pourquoi ? Déjà parce que c’est plus simple et ensuite car cela permet de multiplier par 2 les axes de stockage et donc, la performance !

Lire la suite

LVM: Monter un Logical Volume issu d’une restauration

LVM: Monter un Logical Volume issu d’une restauration

Alors aujourd’hui, nous allons voir comment monter un Logical Volume issu d’une restauration de données.

En somme, nous avons une VM que nous avons restauré, et nous avons besoin de monter sur la VM d’origine, le VMDK restauré.

Sauf que, notre VMDK contient un volume LVM, avec le même UUID. Et pour couronner le tout, la partition est en XFS avec elle aussi un problème d’UUID dupliqué…

Lire la suite

Autodiscover test tool

Exchange Autodiscover Test Tool

Autodiscover test tool

Habitué à utiliser l’outil de test de configuration automatique de la messagerie intégré à Outlook depuis plusieurs années, mais lassé de devoir faire fonctionner un Outlook pour pouvoir y accéder, j’ai fait quelques recherches et trouvé un utilitaire en ligne de commande développé par Kip Ng.

Lire la suite

Commandes utiles en PowerCLI

Commandes utiles en PowerCLI

Commandes utiles en PowerCLI

Ce billet est un aide mémoire pour plusieurs commandes PowerCLI utiles au quotidien.

Connexion à un vCenter

Connect-VIServer -Server vcenter.domain.tld -Protocol https -User administrator@vsphere.local -Password P@ssw0rd -Force

L’argument -Force est obligatoire si le vCenter utilise un certificat auto-signé non-approuvé sur la plateforme exécutant PowerCLI.

Lire la suite

Calculer la consommation mémoire de MySQL

Calculer la consommation mémoire de MySQL

Déterminer la consommation globale

A l’aide de la commande suivante, vous pouvez récupérer toutes les variables nécessaire à votre calcul (à faire avec une TI82 🙂 ) :

mysql -e"SHOW VARIABLES;" > /tmp/variables.log

Lire la suite

Suivre la réindexation de recherche des Mailbox Databases

Suivre la réindexation de recherche des Mailbox Databases

Vous avez relancé une réindexation de vos bases Exchange via le script ResetSearchIndex.ps1 (situé dans \scripts) ou à la main en supprimant les dossiers « CatalogData-GUID » et vous souhaitez avoir une information sur l’avancement de la réindexation.

  1. Suivez les événements 109 et 110 dans le journal « Application » : ces événements indiquent le début et la fin de l’indexation pour une base donnée.
  2. Affichez le compteur de performance suivant : Index de recherche MSExchange\Nombre de boîtes aux lettres restant à analyser (par Mailbox Database)

Avec ces informations, vous pourrez suivre l’avancement de l’indexation en surveillant le nombre de boîtes aux lettres restant à indexer par banque de boîtes aux lettres.

Supprimer une base de données SQL Express sans Management Studio

sql server express supprimer base sans management studio

Supprimer une base de données SQL Express sans Management Studio

Vous devez supprimer une base de données SQL Express, et vous n’avez pas Management Studio. No problemo!

Localiser l’utilitaire en ligne de commande « osql.exe » puis

osql -E -S SERVER\NamedInstance
1> ALTER DATABASE <DbName> SET SINGLE_USER WITH ROLLBACK IMMEDIATE;
2> USE master;
3> DROP DATABASE <DbName>
4> GO
1> quit

Explications :

  • Le switch -E indique d’utiliser les crendentials en cours pour se connecter (pour éviter de devoir fournir un login/mdp)
  • Le switch -S permet de spécifier le serveur SQL sur lequel vous connecter.
    S’il s’agit d’une instance nommée, faire suivre le nom du serveur par « \nom_de_l_instance »
  • Les commandes SQL permettent de passer la base en mode « Single User » (commande 1), et de faire un DROP de la base (commande 3), puis un GO pour exécuter les commandes (commande 4)

Installer un pilote d’imprimante en ligne de commande

Windows Installer pilote imprimante ligne commande

Installer un pilote d’imprimante en ligne de commande

Vous avez une ribambelle de pilotes d’imprimante à installer, ou tout simplement quelques pilotes d’imprimante à installer sur plusieurs serveurs de manière identique, voici une ligne de commande pour automatiser tout cela :

rundll32 printui.dll,PrintUIEntry /ia /c\\serveur /f "\\filer\drivers\canon\cnp60fa64.inf" /m "Canon iR-ADV C3325/3330 PCL6" /h x64

Explications :

 

  • Le switch /ia indique que l’on veut installer un pilote (mais pas l’imprimante)
  • Le switch (facultatif) /c permet d’indiquer sur quelle machine nous souhaitons installer le pilote : ne pas mettre d’espace entre « /c » et le chemin UNC du serveur
  • Le switch /f indique le chemin d’accès au fichier INF (et fichiers dépendants) du pilote : le chemin doit être accessible par la machine cible
  • Le switch /m indique le modèle de pilote à installer (tel qu’il apparaît lorsque l’on souhaite installer manuellement un pilote)
  • Enfin, le switch /h indique quelle version du pilote à installer : x86 ou x64