Windows Server & Remote Desktop Services CAL Licensing

Remote Desktop Services

Windows Server & Remote Desktop Services CAL Licensing

Pourquoi ce billet ?

Depuis quelque temps, sur les forums Microsoft, plusieurs questions récurrentes :
– Combien de CAL RDS me faut-il ?
– J’ai 10 utilisateurs, mais ils ne se connectent pas tous en même temps : je peux prendre 5 licences seulement ?
– Ah bon? J’ai acheté des CAL RDS, mais il me faut aussi de CAL Windows Server ?

Du coup, je vous partage mon expérience d’avant-vente sur le licensing des CAL en environnement RDS !

Pour commencer : c’est quoi une CAL ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il vous faut savoir ce qu’est une CAL.
CAL est l’abréviation de “Client Access License” – Licence d’Accès Client en français.
Une CAL est nécessaire pour accéder à la plupart des produits de la famille Server de Windows.

Dans le cas de Windows Server, chaque utilisateur ou poste accédant au serveur doit disposer de sa CAL Windows Server.

Dans le cas des services Remote Desktop Services (RDS – ex-TSE pour les vieux de la vieille), chaque poste ou utilisateur accédant au serveur via les services RDS doit disposer de sa propre CAL RDS.

Planification

Avant d’entrer dans le détail, il faut savoir que Microsoft propose pour ses CAL Windows Server et CAL RDS 2 types d’affectation :
– Par utilisateur (per user)
– Par périphérique (per device)

Du coup, selon le profil de l’entreprise, il sera possible de faire des économies !

Tout d’abord, commencez par déterminer :

  • U1 : Le nombre d’utilisateurs qui vont se connecter au serveur en RDS
  • U2 : Le nombre d’utilisateurs qui vont se connecter au serveur, mais jamais en RDS
  • D1 :Le nombre de postes de travail utilisés pour se connecter au serveur en RDS
  • D2 : Le nombre de postes de travail utilisés pour se connecter au serveur, mais jamais en RDS

Pour U2 et D2, doivent être comptés les utilisateurs/postes qui accèdent à un partage hébergé sur le serveur, ou qui se connectent à une application qu’il héberge.

Que le poste soit joint au domaine ou non ne change rien au décompte.

NB : Vous remarquerez que je ne fais pas le distinguo entre les postes de travail possédés par l’entreprise et ceux possédés par l’utilisateur (ex: télétravail). Tous les postes sont concernés.

Le but de tout cela et de déterminer si vous avez plus de postes de travail que d’utilisateurs, ou le contraire.
En effet, certaines entreprise font du 3×8 par exemple, et ont donc environ 3x plus d’utilisateurs que de postes !

La douloureuse !

Nous y voilà !

Vous avez donc relevé quatre nombres : U1, U2, D1, D2.

Faites l’addition de U1 et U2, puis de D1 et D2 :

U = U1 + U2
D = D1 + D2

Gardez le plus petit nombre entre U et D.

D est le plus petit

Vous avez donc moins de postes que d’utilisateurs – vous faites sûrement les 3×8.

Il vaut mieux prendre des licences “Per Device”.

Dans ce cas, il vous faut :

  • D x CAL Windows Server Per Device
  • D1 x  CAL Remote Desktop Services Per Device

U est le plus petit

Vous avez donc moins d’utilisateurs que de postes – vous avez sûrement des utilisateurs qui ont un poste de travail fixe + un ordinateur portable, ou des télétravailleurs.

Il vaut mieux prendre des licences “Per User”.

Dans ce cas, il vous faut :

  • U x CAL Windows Server Per User
  • U1 x CAL Remote Desktop Services Per User

Questions / Réponses

J’ai 10 utilisateurs qui se connectent en RDS, mais pas tous en même temps : ais-je vraiment besoin de 10 licences ?

Oui, et Non :

Dans le cas d’un licensing par utilisateur, chaque utilisateur se connectant à la ressource doit disposer de sa propre CAL. Donc, oui 10 CAL Per User sont nécessaires.

Dans le d’un licensing par device, chaque périphérique se connectant à la ressource doit disposer de sa propre CAL. Donc, si les 10 utilisateurs partagent 5 postes de travail pour se connecter en RDS, 5 CAL Per Device sont nécessaires.

J’ai lu qu’en licensing RDS “Par utilisateur”, le décompte des licences n’était pas vraiment fait et que je pouvais connecter plus d’utilisateurs que ce que j’ai de licences. Est-ce vrai?

En effet, il n’y a techniquement pas de restrictions à connecter plus d’utilisateurs que ce que vous possédez de licences RDS. Cependant, cela est formellement interdit par le contrat de licences.

Sources :

https://docs.microsoft.com/fr-fr/windows-server/remote/remote-desktop-services/rds-client-access-license

7 réflexions sur “Windows Server & Remote Desktop Services CAL Licensing

  1. Bonjour

    Merci pour le retour d expérience.
    Donc si j ai 50 CAL et 80 user qui se connecte au rds aucun n est déconnecter c est bien ça.

    Il n y a pas quand même une limite en pourcentage à ne pas dépasser.

    Merci

      • bonjour

        je me doutais bien que c est illegal et je ne suis pas dans la fraude 🙂
        Juste que j avais un client dont certain etais déconnecter, et au debut des investigations je pensais au manque de licences. rien de mortel 55 au lieu de 50;
        J ai fais acheter les licences qui manquaient.
        merci bonne journée

  2. Pour info, sur mon dernier RDS 2019 installé, si les utilisateurs sont plus nombreux que le nombre de licences, ils ont un message indiquant qu’ils ne pourront que travail 1h, après ils seront déconnecté.

    • Bonsoir Dr Strauss, ah bon ? C’est nouveau ? Je pensais qu’il n’y avait pas de contrôle des licences en mode user ?
      @Sylvain, merci pour ton article. Tu me confirmes que pour les utilisateurs en télétravail qui utilisent leur propre PC personnel, en mode device, ils piochent dans une CAL RDS lorsqu’il se connectent de l’extérieur ?

      • @Fred L., depuis 2012 R2 (de souvenir), il y a un contrôle des CAL y compris pour les utilisateurs (ce n’était pas le cas auparavent à cause d’une règle disant que des utilisateurs connectés depuis un poste Windows 2000 Pro avaient leur licence incluse).
        Il existe des “trucs” qui permettent d’empêcher le serveur de licences de comptabiliser ces dernières, mais c’est illégal.

        Pour la seconde question, tous les utilisateurs “piochent” une CAL RDS lorsqu’ils se connectent sur un RDS, que ce soit de l’intérieur ou de l’extérieur.
        D’ailleurs, le principe “d’externe” dans le licensing des CAL chez Microsoft ne se retrouve que pour les produits accessibles en Web (IIS, Sharepoint, etc.) et ne concerne que les utilisateurs externes à l’entreprise (fournisseurs, clients, etc.).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.